Outils d'utilisateurs

Outils du Site


outils:inbreeding

Coefficient de consanguinité (COI)

Analyse de la consanguinité existante dans l’arbre généalogique d’un pigeon ou d’un couple.

Cette page fournit un examen de la consanguinité

  • pour un pigeon si la requête a été initiée depuis la fiche signalétique du pigeon en cliquant sur le bouton Consanguinité. Dans ce cas, les champs «Mâle» et «Femelle» sont automatiquement remplis avec le numéro de bague des parents.
     
  • pour un couple si la page est lancée depuis le menu. Dans ce cas, entrez les numéros de bagues du «mâle» et de la «femelle» composant le couple.

L’analyse fournit trois types de données

  • Le coefficient de consanguinité ou COI du pigeon ou de la possible descendance du couple, calculé selon la formule ci-dessous.
  • Le nombre d’ancêtres trouvés dans chaque branche de l’arbre généalogique avec leurs statistiques sportives cumulées.
  • La liste des ancêtres communs avec leur lien de parenté complet et leur propre COI.
  • Cliquez sur l'icône pour visualiser le pedigree type des jeunes du couple (specimen).

Le champ «Profondeur» spécifie le nombre de niveaux dans l’arbre généalogique que le programme doit fouiller pour retrouver des ancêtres communs. Plus ce nombre est élevé, plus l’analyse sera longue.

Si la requête a été initiée depuis la fiche signalétique du pigeon, la profondeur est fixée à 15, soit le maximum, et le COI est mis à jour dans la base de données pour ce pigeon. Ceci est important dans le cas ou vous auriez complété son arbre généalogique depuis le dernier calcul de COI.

Formule du calcul du COI

La méthode de calcul est la même quelque soit l'espèce. Le taux de consanguinité (en pourcentage) est aussi appelé coefficient de consanguinité (COI = Coefficient Of Inbreeding) qui est compris entre 0 et 1.

Le coefficient de consanguinité F est égal à la somme des consanguinités induites par les ancêtres communs.


  où n = Nombre d'ancêtres communs

La consanguinité induite Ci par un ancêtre commun se calcule ainsi :
 
  où
  P = Nombre de génération entre le père et l'ancêtre commun
  M = Nombre de génération entre la mère et l'ancêtre commun

Le 1/2 correspond a la moitié du patrimoine génétique de chaque parent mais aussi de chaque ancêtre.

On peut donc formuler plus clairement le calcul :

Pour chaque génération de différence, la proportion de patrimoine génétique en commun est divisée par 2, raison pour laquelle on utilise la puissance.

Source : Agorat

outils/inbreeding.txt · Dernière modification: 2013/12/16 08:23 par admin

Attrape